Home / Société / Préparer un entretien : les points à ne surtout pas négliger !

Préparer un entretien : les points à ne surtout pas négliger !

Si vous avez réussi à décrocher un entretien d’embauche, cela signifie que votre profil peut convenir pour le poste recherché. Il ne reste qu’une étape à franchir : montrer à vos interlocuteurs que votre Curriculum Vitae reflète bien vos capacités concrètes, les convaincre. Il faudra en plus avoir les comportements et les attitudes qui souligneront que votre collaboration avec votre futur employeur sera fructueuse. Et pour tout ceci, il convient de se préparer ! Voici les points importants pour ne pas faire un fiasco et pour donner une impression favorable.

Les renseignements à recueillir avant l’entretien

Il est très peu probable que vous réussissiez un entretien sans vous être préparé. Par exemple, se renseigner sur l’entreprise pour laquelle on postule est capital. Il faudra :

  • Être aussi bien informé que possible sur les services et produits de l’entreprise ;
  • Connaître le positionnement de l’entreprise sur le marché, ses atouts et ses faiblesses par rapport à la concurrence ;
  • Analyser dans les détails les informations relatives à l’entreprise dans les médias spécialisés et sur les réseaux sociaux ;
  • Connaître la fiche poste, et trouver des arguments pertinents pour chacune des missions relatives (les compétences requises, les qualifications, etc.). Il s’agit ici de faire comprendre au recruteur que votre parcours spécifique se révèle idéal par rapport au poste concerné, de mettre en avant vos expériences et vos capacités à mener à bien toutes les missions relatives au poste ;
  • Se renseigner auprès d’employés actuels ou anciens pour recueillir des informations sur la culture de l’entreprise et sur son fonctionnement interne et sur tous les aspects jugés intéressants par vos interlocuteurs.

Cette étape de la préparation de l’entretien d’embauche sera toujours aussi adaptée que possible au poste concerné. Il s’agira de recueillir toutes les informations pouvant vous aider à gagner en crédibilité et en confiance au regard de vos interlocuteurs.

S’occuper des questions pratiques quelques heures avant l’entretien

Cette étape est relativement importante. Elle se rapporte à tout ce qui ne touche pas forcément à vos compétences ou à l’entretien en lui-même, mais qui peut tout simplement ruiner votre entrevue avant même son commencement. De nombreux candidats se retrouveront par exemple en bas de l’immeuble de l’entreprise sans savoir le moyen d’y entrer et sans pouvoir joindre le recruteur. D’autres encore ignoreront jusqu’au nom du recruteur, ce qui peut faire mauvaise impression ou vous empêcher tout simplement de le retrouver au sein d’une grande entreprise en cas de besoin. Il faut donc dénicher ces informations en se servant par exemple des réseaux sociaux, ou en contactant l’entreprise avant l’entretien, si besoin est.

  • Repérer l’endroit où est censé se faire l’entretien ;
  • Identifier votre recruteur et la personne habileté à vous entretenir ;
  • Prévoir le moyen de se rendre au lieu d’entretien ;
  • Se munir d’un carnet pour pouvoir prendre des notes pendant l’entretien.
  • La ponctualité est obligatoire. Arriver à l’heure montrera votre professionnalisme et confirmera votre intérêt pour le travail. Il faut donc veiller à anticiper les problèmes éventuels qui pourraient vous empêcher d’être à l’heure. Choisissez votre itinéraire à l’avance, anticiper les retards lorsque vous comptez emprunter un moyen de transport en commun ; prévoyez une marge en avance pour compenser les éventuels embouteillages, etc. Si vous vous trouvez en retard en dépit de vos efforts, un appel pour prévenir votre recruteur sera très apprécié.

Au cours de l’entretien

Il est important de prendre des notes pour avoir des pistes afin de poser des questions pertinentes à l’interlocuteur. Poser des questions en se basant sur les informations recueillies pendant l’échange et sur vos connaissances de l’entreprise est un bon moyen de montrer son intérêt au recruteur.

  • Soyez avenant et n’oubliez pas l’importance de la première impression. Ayez un contact visuel franc et une poignée de main ferme. Cet échange qui est le tout premier devra être agréable pour le recruteur, professionnel et courtois. Cela servira à rassurer votre interlocuteur et à le mettre dans de bonnes dispositions pour les étapes qui suivront. Dès votre entrée dans la salle où se déroulera l’entretien, avancez vers le recruteur, et n’oubliez pas de sourire ! Bien sûr, vous devrez avoir une bonne maîtrise de votre entretien et de l’ensemble de la communication, pas seulement de ce premier échange.
  • Pensez à couper votre téléphone portable ou à le garder en mode silencieux. Cela témoigne du respect que vous devez avoir pour votre interlocuteur, mais c’est aussi une preuve que vous êtes concentré. Cela vous évitera par ailleurs de vous laisser distraire et de devoir vous excuser à d’éventuelles sonneries.
  • Pendant l’entretien, on estime que près de ¾ des candidats ne maintiennent pas de contact visuel avec le recruteur, ce qui élimine leurs chances de poursuivre les étapes du recrutement. Ce n’est pas banal, le contact visuel établit une réelle communication et souligne la confiance que vous avez en vous.
  • Il faudra faire preuve d’écoute, afin de répondre avec pertinence aux questions qui vous seront posées.
  • Souriez et faites attention à la manière dont vous vous exprimez. Votre sourire est une clé importante pour instaurer un climat agréable et pour détendre l’atmosphère. Une ambiance trop sérieuse et tendue lors de l’entretien ne vous aidera pas, et le recruteur ne sera jamais celui qui en sera tenu pour responsable. Quant à votre façon de vous exprimer, il faudra veiller à choisir convenablement les mots utilisés. Faites des phrases courtes et utilisez des mots compréhensibles et simples, sans pour autant utiliser un langage familier.
  • Faites attention à votre langage corporel. Cela fait partie des aspects que le recruteur observe avec soin. Les expressions faciales, les moindres détails de la gestuelle et le comportement dans son ensemble sont décryptés et en révéleront plus sur vous que vous ne pouvez le croire.

À la fin de l’entretien

Il est aussi important de faire bonne impression après l’entretien. Des détails comme le fait de faire parvenir un mail au recruteur pour faire une synthèse de l’entretien et pour remercier pour l’échange et le temps accordé sont un bon moyen de se distinguer d’autres candidats.

Quelques erreurs communes à éviter

  • Manquer de mettre du soin dans son habillement est une erreur commune, mais qui peut coûter relativement cher. Surtout pour les postes qui se rapportent au secteur commercial, avoir une tenue correcte et soignée fait partie des exigences élémentaires.
  • Vanter un peu trop ses qualités et son expérience est une des attitudes à proscrire. Cela peut en réalité irriter l’interlocuteur et le pousser à vous démontrer que vous n’êtes pas aussi expérimenté que vous pouvez le croire.
  • Ne pas confondre polyvalence et dispersion. Lorsque vous postulez pour un métier précis, il est conseillé d’éviter de prétendre pouvoir convenir pour tel ou tel autre poste. Cela a tendance à montrer au recruteur que vous manquez de stabilité, ou que vous ne savez pas ce que vous recherchez. Un tel candidat ne peut pas rassurer sur le fait qu’il restera longtemps au poste pour lequel il est auditionné.

Ces quelques points vous aideront à réussir cette étape clef pour accéder au poste dont vous rêvez. Aucun aspect de votre préparation ne devra être négligé afin que toutes les chances soient de votre côté.

About Marion

Marion
Je fais parti de l'équipe depuis 2015, et c'est toujours avec grande motivation que je m'attaque aux articles du site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.