Home / Santé / Bienfaits du pqq pour bien vieillir

Bienfaits du pqq pour bien vieillir

Le PQQ (pyrroloquinoline quinone) est un composé naturel similaire aux vitamines récemment découvert. Il agit comme un puissant antioxydant dans l’organisme et soutient la santé des mitochondries, les « centrales énergétiques » des cellules. De nombreuses études suggèrent que le PQQ pourrait avoir des effets bénéfiques sur le vieillissement et la longévité.

Sommaire

Effets du PQQ sur le vieillissement

Ralentissement du vieillissement cellulaire

Le PQQ est un antioxydant très efficace, capable de neutraliser les radicaux libres qui endommagent les cellules et accélèrent le vieillissement. Il protège particulièrement bien les mitochondries du stress oxydatif. En préservant l’intégrité des mitochondries, le PQQ contribue à ralentir le vieillissement cellulaire.

Stimulation de la croissance mitochondriale

Le PQQ favorise la biogenèse mitochondriale, c’est-à-dire la formation de nouvelles mitochondries dans les cellules. Or le nombre de mitochondries a tendance à diminuer avec l’âge, ce qui conduit à une baisse de l’énergie cellulaire. En stimulant la croissance de nouvelles mitochondries fonctionnelles, le PQQ permet de conserver un métabolisme énergétique optimal malgré le vieillissement.

Amélioration des fonctions cognitives

Plusieurs études chez l’animal et chez l’humain montrent que le PQQ améliore les fonctions cognitives comme la mémoire et l’attention, y compris chez les personnes âgées. Il favoriserait notamment la croissance de nouveaux neurones. Le PQQ aurait donc un effet protecteur sur le cerveau vieillissant.

Autres bienfaits potentiels

Outre ses effets sur le vieillissement, le PQQ pourrait également :

Amélioration de la santé cardiovasculaire

Des recherches préliminaires indiquent que le PQQ pourrait protéger la santé cardiovasculaire de plusieurs façons :

  • En réduisant l’inflammation et le stress oxydatif liés aux maladies cardiaques
  • En abaissant les triglycérides et le cholestérol LDL, facteurs de risque des maladies cardiovasculaires
  • En améliorant la fonction mitochondriale et la production d’énergie dans le muscle cardiaque

Une étude a montré que le PQQ aidait à la récupération cardiaque après un infarctus du myocarde chez le rat. D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces effets chez l’humain.

Réduction de l’inflammation

De par son action antioxydante puissante, le PQQ pourrait contribuer à réduire les processus inflammatoires chroniques liés au vieillissement et à certaines maladies.

Des études précliniques ont montré que le PQQ inhibait plusieurs médiateurs de l’inflammation comme les cytokines IL-6 et TNF-alpha. Reste à démontrer si ces effets anti-inflammatoires se retrouvent chez l’humain aux doses nutritionnelles.

Régulation de la glycémie et prévention du diabète

Quelques études suggèrent que le PQQ pourrait contribuer à une meilleure régulation de la glycémie et à la prévention du diabète, notamment de type 2.

Ses mécanismes d’action probables impliqueraient une amélioration de la sensibilité à l’insuline, une protection des cellules productrices d’insuline, et des effets anti-inflammatoires.

Mais des recherches plus approfondies sont nécessaires pour étayer ces effets potentiels chez l’humain.

Son action synergique avec la coenzyme Q10 est également mise en avant.

Sources alimentaires et posologie

Le PQQ se trouve naturellement dans certains aliments comme les épinards, les kiwis ou le natto (soja fermenté). Mais les quantités sont très faibles et insuffisantes pour observer des effets notables sur la santé.

La majorité des études utilisent des doses de PQQ comprises entre 10 et 20 mg par jour, généralement sous forme de compléments alimentaires. L’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) juge cette dose sûre et dénuée d’effets secondaires chez l’adulte sain.

Conclusion

Bien que la recherche doive encore progresser, le PQQ est un composé prometteur dans la lutte contre le vieillissement cellulaire et le déclin cognitif. Ses effets antioxydants puissants et sa capacité unique à stimuler la croissance de nouvelles mitochondries en font un candidat sérieux pour préserver la jeunesse et la vitalité. Des études à plus long terme chez l’humain sont cependant nécessaires pour confirmer ses bienfaits.

About

Vérifiez aussi

L’activité physique régulière est essentielle pour votre santé

Avez-vous déjà ressenti cette sensation de bien-être après une séance de jogging ou simplement après …